Publié le 26/02/2018

Réserve Naturelle Régionale (RNR)

Les Réserves Naturelles Régionales (RNR) permettent de protéger sur le long terme des sites remarquables par le paysage qu’ils offrent, les espèces qu’ils abritent, leurs caractéristiques géologiques. Espaces protégés par une réglementation, les RNR sont classées à l’initiative des Régions.

La Réserve naturelle régionale du Puy de Marmant

Depuis 2015, le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne est co-gestionnaire, avec la commune de Veyre-Monton, de la RNR du puy de Marmant dans le Puy-de-Dôme. Situé sur la commune de Veyre-Monton (63), le puy de Marmant est un concentré de biodiversité compte tenu de sa taille ainsi qu’un site géologique notoire. Colline périurbaine d’une vingtaine d’hectares, elle culmine à 503 mètres d’altitude avec un dénivelé de près de 130 mètres au pied des trois versants qui la constituent.

Le puy de Marmant résulte des édifices volcaniques qui ont traversé les sédiments marneux de la plaine de la Limagne : il s’est formé suite à l’érosion d’un maar* datant de 15 millions d’années, et laisse aujourd’hui apparaître une butte pépéritique* correspondant à l’ancienne cheminée du volcan.

L’intérêt majeur du puy de Marmant repose sur sa biodiversité aussi bien sur la flore que sur la faune. Du point de vue des végétaux, pas moins de 320 espèces (dont 14 relevant de la liste rouge) inventoriées depuis 80 ans. En ce qui concerne les insectes, 74 espèces de papillons diurnes sont recensées (8 sur liste rouge) et 27 espèce d’orthoptères* (7 sur liste rouge), avec une majorité à forte affinité méridionale, tel le Criquet des garrigues.

Depuis le classement en RNR en 2015, le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne a mené plusieurs actions sur le puy de Marmant : mise en place du comité consultatif, travaux d’entretien avec les élèves du lycée professionnel de Marmilhat, dépose de la ligne électrique avec Enedis, etc. Le plan de gestion, en cours de rédaction, permettra de définir les actions des prochaines années.