Publié le 18/12/6591

Amphibiens et mollusques

Avec 40% de son activité sur les zones humides

Amphibiens

16 espèces ont été recensées en Auvergne, dont 7 espèces menacées.

L’Auvergne est une limite d’aire pour de nombreuses espèces dont le Triton ponctué, le Triton marbré, le Triton crêté, le Sonneur à ventre jaune, la Rainette arboricole.

Les amphibiens fréquentent de nombreux milieux, forêts, prairies, milieux urbains, et bien sur les zones humides indispensables à leur reproduction. Ils sont donc victimes de la disparition des zones humides (drainage, comblement des mares...) mais aussi des problème de pollution des eaux. Certains études (notamment dans l’hémisphère sud) ont également mis en avant un impact négatif lié l’augmentation des rayonnements ultraviolets (réduction de couche d’ozone).

Mollusques

L’Auvergne compte 156 espèces de Mollusques dont 129 Gastéropodes et 27 Bivalves.

Une espèce semble avoir disparue : la Grande Mulette (Margaritifera auricularius). De plus, la Moule perlière (Margaritifera margaritifera) est en nette régression avec une population vieillissante.

Quelques espèces patrimoniales sont présentes en Auvergne (en plus des deux précédentes) : la Mulette épaisse (Unio crassus) et le Maillot des Desmoulin (Vertigo moulinsiana) dont la population vivante reste à trouver (seules des coquilles vides ont été trouvées).

Crustacés

Espèce naturelle en Auvergne, l’Ecrevisse à pattes blanches est fortement menacée par la pollution des petits cours d’eau mais également par la concurrence des espèces d’écrevisses américaines, introduites pour la pisciculture. De nombreux petits cours d’eau d’Auvergne constituent les dernières zones refuges pour la survie de cette espèce.