Publié le 26/02/2018

Val d'Allier

La rivière Allier est l'une des dernières rivières sauvages d'Europe : elle constitue un patrimoine exceptionnel ainsi qu'une ressource naturelle vitale pour l'économie locale. Abritant un patrimoine naturel et paysager de grande qualité, sa protection et sa valorisation ont été intégrées dans de nombreux programmes depuis 20 ans. Le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne est impliqué depuis 20 ans dans sa préservation. 

Les enjeux autour de l'Allier

  • La nappe alluviale : d'une superficie de 380 km² entre Brioude et le Bec d'Allier, la plaine alluviale de l'Allier contient une nappe d'eau superficielle qui accompagne la rivière. Grâce à la dynamique fluviale et aux bienfaits de la végétation qui apporte une protection naturelle, la ressource en eau qu'elle constitue est de bonne qualité et fournit de l'eau potable à 60% des habitants du bassin de l'Allier aval ( 715 000 personnes). Elle constitue donc un des principaux enjeux à défendre sur le val d'Allier : directement liée à la rivière, elle est influencée qualitativement et quantitativement par toute modification majeure de son lit !
  • La dynamique fluviale : une rivière évolue à la fois sous l'effet du transport liquide (déplacement de l'eau amont-aval et transversal) et du transport solide. Cela permet à la rivière de dissiper son énergie en érodant ses berges ou son lit, transportant ses sédiments, modifiant son lit, etc. Un espace de mobilité doit ainsi être respecté pour permettre à la rivière de dissiper son énergie naturellement !
  • La biodiversité : la rivière Allier est source d'une biodiversité remarquable, assurée par la diversité de paysages et des milieux façonnés par la dynamique fluviale. De nombreuses espèces y trouvent refuges : dans un milieu fortement dessiné par la main de l'Homme, l'Allier forme un corridor écologique d'importance majeure. 
  • Le risque inondation : les crues de l'Allier peuvent être réparties en trois familles : les crues océaniques, les crues cévenoles et les crues mixtes. Très contrastées en ce qui concerne les hauteurs atteintes et les vitesses de propagation, on dénombre près de 35 crues significatives depuis le XIXème siècle. Pour répondre aux enjeux de protection des personnes et des biens, des plans de prévention ont été mis en place : le risque inondation est globalement modéré. 

Zoom sur la restauration de la dynamique fluviale de la rivière Allier

Dans le cadre du contrat territorial Val d'Allier, inscrit au Plan Loire et en lien avec le SAGE (Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux) Allier Aval, le CEN Auvergne mène des actions de restauration de la dynamique fluviale, par le biais : 

  • d'une animation et conseil technique en faveur de la dynamique fluviale : la concertation concerne notamment les acteurs de l'eau potable, en apportant conseil et accompagnement sur les projets de captage ;
  • d'acquisitions et d'échanges fonciers sur des zones ciblées, pour apporter des solutions aux propriétaires et exploitants lésés par l'érosion et garantir plus de possibilités de divagation à la rivière ; 
  • de restauration : une première opération d'effacement de protection de berge a été menée à Bellerive en 2017, pour reconquérir six hectares d'espace de mobilité et deux hectares de zones d'érosion potentielle.