Publié le 17/12/5702

Vergers

Avec une culture du fruit réputée dès le XIIIème siècle, l’Auvergne est un territoire riche en vergers. Jusqu’au milieu du XXème siècle, la région fut renommée pour ses pommes mais aussi pour ses confiseries où l’abricot tenait le premier rôle.

Le Puy-de-Dôme occupait même, en 1930, le premier rang des départements producteurs de pommes. Les vedettes de l’époque s’appelaient Canada d’Auvergne et Armoise dans les « vallées fruitières » descendant des reliefs de l’ouest, et Feuillue et Comte sur les collines du Livradois.

Les fruits étaient, jusqu’au milieu du XXème siècle, produits dans des vergers dits traditionnels ou prés-vergers. Les arbres y sont de grande taille, conduits en haute tige et plantés espacés dans des prairies. Ces prés-vergers participent à la diversité de nos paysages et constituent un habitat très apprécié pour de nombreux oiseaux, mammifères et insectes.

C’est également dans ces vergers que l’on retrouve les anciennes variétés… Il existerait près de 4000 variétés de pommes sur les différents terroirs français !!! Autant de goûts, de couleurs, d’aptitude à la conservation, de résistances aux maladies, d’adaptation à la diversité des sols qui sont les fruits du travail de sélection et de conservation des paysans.