Publié le 17/12/3976

Tourbières

Les tourbières (appelées « Sagnes », « Narces » en Auvergne) étaient autrefois des zones redoutées, à l’origine de nombreuses légendes. Plus récemment, elles ont été exploitées pour la production de tourbe (combustible, terreau…). Aujourd’hui, leur principal usage reste pastoral.

Fragiles et menacées, les tourbières auvergnates présentent une grande diversité de milieux et d’espèces végétales et animales. Plusieurs espèces reliques ou emblématiques de ces zones humides sont présentes en Auvergne : Ligulaire de Sibérie, Saule des Lapons, Droseras chez les plantes ; Cordulie arctique, Agrion à lunules chez les libellules… Elles sont aussi d’un grand intérêt fonctionnel. En effet, elles jouent un rôle de réservoir hydrique, stockant l’eau durant les pluies et la relargant en période sèche. Elles sont ainsi à l’origine de nombreux cours d’eau comme la Dore, l’Ance, la Besbre, la Dordogne, la Morge, la Sioule, la Cère, l’Alagnon, la Sénouire…

Elles constituent enfin une source importante de stockage de carbone atmosphérique.