Puy-de-Dôme - Publié le 21/07/1632

La Réserve Naturelle Régionale du puy de Marmant fait rimer patrimoine naturel et insertion sociale

Jeudi 18 avril

La Réserve Naturelle Régionale du Puy de Marmant a accueilli un chantier d’insertion, du 8 au 11 avril derniers, avec pour objectif l’entretien des sentiers.

L'entretien des sentiers, une démarche indispensable pour que les milieux restent ouverts

Afin d’éviter que les broussailles envahissent les sentiers parcourant les pentes du puy de Marmant, le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne et la commune de Veyre-Monton, co-gestionnaires de la Réserve Naturelle Régionale ont bénéficié du soutien de Mond’Arverne Communauté pour l’organisation d’un chantier d’entretien. C'est l’association ASEVE* de Vic-le-Comte, qui lutte contre l’exclusion par l’accès à l’emploi, qui a répondu présente pour cette intervention, grâce à Charlotte, Bryan, Thomas, Mathieu, Claude, Richard, Laurent, Gaëtan, encadrés par Bernard Fourvel.

Sensibiliser avant d'intervenir !

Avant le chantier, un calage a été organisé en présence du responsable de chantier de l’ASEVE, des services techniques de la commune et du CEN Auvergne. Et compte tenu de la sensibilité des milieux naturels et du règlement en place, Sylvie Martinant, conservatrice de la Réserve Naturelle Régionale du Puy de Marmant, a présenté dès le premier jour aux intervenants le patrimoine naturel et les enjeux du site. Une présence quotidienne a permis de suivre l’évolution du chantier, d’adapter le cas échéant, et de veiller au respect des consignes liées à la sensibilité des milieux naturels.

Une semaine de chantier

Ce chantier de l’ASEVE sur la RNR du puy de Marmant s’est déroulé du 8 au 11 avril inclus dans le respect des milieux naturels et grâce à la motivation de l’équipe. Les broussailles ont été coupées de part et d’autre des sentiers pour le confort et la sécurité des promeneurs. Les produits de coupe ont ensuite été déposés en déchèterie. Dans le cas présent, il n'était en effet pas possible de les laisser sur place en prévention des risques incendies, accrus en cette période sèche, et afin que l'humus résultant de leur dégradation ne perturbe pas la nature des milieux en place. Devant le succès de ce premier chantier et avec la richesse de cette expérience, nous espérons que de futures interventions pourront être envisagées pour pérenniser ces liens entre patrimoine naturel et insertion sociale !

* Le relais ASEVE* de Vic le Comte (Association Solidarité Emploi Vic-le-Comte et ses Environs) contribue à la lutte contre l’exclusion par l’accès à l’emploi. Il s’agit d’un ensemble d'associations loi 1901, créée par la mairie de Vic-le-Comte et l'Unité de Formation de Travailleurs Sociaux (U.F.T.S.) en 1990.